LE CHANT DE LÂME..dialogues avec le Ciel

LE CHANT DE L’ÂME…..dialogues avec le Ciel

 

 

Maurice RAVEL (1875-1937)

Kaddisch (1914)                                                                                          

 

Improvisation                                                                                              

 

JOSEPH ACHRON (1886-1953)

Hebrew Melody op.33 (1911)                                                            

 

Improvisation                                                                                             

 

MARC LAVRY (1903-1967)

Three Jewish Dances op.192  (1945)

I : Jewish wedding dance « Sher »                                                         

II : Yemenite wedding dance                                                                         

III : Hora                                                                                                            

 

Improvisation

 

PAUL BEN-HAÏM (1897-1984)

Sonate en Sol Majeur op.44 (1951)

I : Lento e sotto voce                                                                                  

II : Molto Allegro                                                                           

 

Improvisation                                                                                             

 

ERNEST BLOCH (1880-1959)

Baal Shem (Three Pictures of Chassidic Life) (1923)

I : Vidui (Contrition)                                                                               

II : Nigun (Improvisation)                                                                       

III : Simchas Torah (Rejoicing)                                                             

 

Bianca Favez, violon – Vincent Thévenaz, orgue.

« Toute âme est instrument de musique »

Isaac Leib Peretz

 

Sa vie durant, l’homme mène la barque de sa vie de certitudes en doutes, de joies en douleurs, d’émerveillements en désillusions en un cycle toujours renouvelé. Sa vie durant, la relation qu’il entretient avec le Ciel est riche, intense et contradictoire : qu’il le nomme ou non, l’honore ou non, qu’il se plaigne, se confie, remercie, parlemente, invective, appelle au secours ou l’ignore superbement, l’homme n’a de cesse de se mettre en résonance avec le divin. S’il lui arrive de trouver les mots justes, très souvent ceux-ci lui échappent. C’est là que la musique trouve tout son sens pour laisser parler l’âme.

Ce parcours de vie, cette relation, nous avons essayé de les refléter dans notre programme dédié à la musique juive du XXème siècle. La route commence avec le Kaddisch, ouverture du Ciel au-dessus de nous, sanctification du Nom divin, transcrit par le tétragramme YHWH qui a pour racine sémitique le verbe « être » : Il Est. Dans la Mélodie Hébraïque, c’est l’image paternelle qui domine, dont le thème naissant dans les profondeurs des sons graves ne fait que monter, telle une invocation. Puis les «Trois danses juives » célèbrent  la joie de l’Homme, la fête du mariage, la communion avec celui ou celle qui est « côte à côte ». Le Lento de la Sonate pour violon seul fait penser à un enfantement, une naissance depuis sa note originelle : do ; suivi du bouillonnement de vie du Molto Allegro. Evocation maternelle dans la dédicace des « Trois peintures de la vie hassidique » ; Vidui, le retour en soi-même et à soi-même par le repentir ; Nigun, mélodie de l’âme, cœur-à-cœur où la parole n’est pas nécessité ; enfin, Simchas Torah, la joie en plénitude de l’harmonie retrouvée.

Et puisque dans notre chemin de vie il est des moments que nous ne pouvons prévoir, puisque le voyage jamais ne s’arrête, des improvisations à l’orgue créent un lien entre chaque œuvre, pour accepter la réalité et ses imprévus, pour garder le cap jusqu’à la terre ferme.

Aussi, nous espérons que cette musique puisse conduire chacun et chacune, l’espace d’un instant, à mettre son âme en résonnance !

 

Bianca FAVEZ, commence le violon à l’âge de 5 ans. D’abord élève de Gérard Poulet au Conservatoire National Supérieur de Paris, où elle obtient un Prix de violon et de musique de chambre, elle passe ensuite une Virtuosité au Conservatoire de Genève. Elle se perfectionne auprès de V.Spivakov, A. Dumay, T. Zehetmair, et E. Friedman. Elle a eu l’occasion de jouer en soliste avec l’Orchestre de la Suisse Romande, sous la direction de M. Corboz (Festival Bach à Lutry) et plus récemment Zigeunerweisen de P. de Sarasate. Installée à Genève depuis 1995, elle collabore régulièrement avec l’Ensemble Contrechamps, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève et se produit dans divers festivals : Festival d’Automne (Paris), Musica (Strasbourg), Verbier Festival. Pratiquant la musique de chambre avec enthousiasme dans plusieurs formations, elle réalise actuellement l’intégrale publique des Sonates de L.van Beethoven. Tous les styles de musique l’intéressent et avec le groupe klezmer Hotegezugt dont elle est membre depuis 2003, elle a enregistré des émissions pour la radio et la télévision. Passionnée par la pédagogie, elle enseigne le violon à l’Accademia d’Archi. Elle collabore aux camps de musique proposés par l’Association Musijeunes, et a organisé dans ce cadre, des week-ends thématiques. En tant que violon-solo à l’Orchestre des Collèges, elle effectue un travail de formation à la pratique orchestrale auprès de jeunes musiciens, fonction qu’elle occupe également au sein de l’Orchestre des Trois-Chêne.

 

Au bénéfice d’une formation complète (orgue, piano, improvisation classique et jazz, musicologie, théorie musicale, direction, chant, lettres françaises et russes), Vincent THEVENAZ est professeur d’orgue et d’improvisation au Conservatoire et à la Haute Ecole de Musique de Genève, organiste titulaire à Chêne (Genève), carillonneur de la Cathédrale St-Pierre de Genève, ses concerts l’ont mené dans de nombreux pays d’Europe, ainsi qu’au Canada et en Inde.

Aspirant à décloisonner l’orgue, il mêle son instrument à des sonorités tantôt classiques (violon, flûte) ou insolites (cor des Alpes ou percussion). Passionné d’improvisation, il la cultive tant à l’orgue à l’église ou au concert qu’au piano dans le domaine du jazz, de la chanson ou de l’accompagnement de films muets.

Il interprète en 2009-2010 l’œuvre d’orgue intégrale de Bach en 14 concerts, remportant un vif succès. Son duo « W » avec le saxophoniste Vincent Barras propose un répertoire original immortalisé par 2 CD. Il a fait partie de l’Ensemble Gli Angeli Genève (Stephan MacLeod), enregistrant pour le label Sony deux CD salués par la critique.Il collabore par ailleurs avec de nombreux ensembles et chefs (Orchestre de la Suisse Romande, Contrechamps, Ensemble Vocal de Lausanne, Holliger, Corboz, Janowski, Foster, Pappano, etc.). Il a fondé l’Orchestre Buissonnier, ensemble de jeunes musiciens, qu’il dirige régulièrement. 

www.thevenaz.org